TROPHÉES B.R.A. CONCEPTS SNACKING

Remise de prix - Zapping du Snacking

Les Trophées B.R.A Concepts Snacking - la rencontre entre professionnels audacieux​

Avec ses Trophées, le magazine professionnel B.R.A. Tendances Restauration récompense chaque année sur le Sandwich & Snack Show plusieurs concepts uniques de restauration rapide.

Sont mis à l’honneur des établissements qui, par l'originalité de leur décor, de leur concept, de leur offre ou de leur management, font évoluer les lignes et participent à la croissance du marchéAu cœur des critères de sélection : créativité, audace, transparence, traçabilité, proximité et motivation des entrepreneurs.

L’événement permet à ces derniers d’échanger sur les tendances et les problématiques du métier, et de partager leurs expériences et leurs conseils. Une table-ronde fortement attendue chaque année, et qui le sera d’autant plus en 2022, après une crise sanitaire et économique sans précédent.

LES LAURÉATS 2022

DOUG FOOD

à Aurillac, la cuisine d’Auvergne en VAE

Installé sur le parking de La Mangoune à Aurillac, Doug Food propose des salades, burgers et frites, mais aussi des plats de cette basserie auvergnate comme la truffade, le tout en VAE. Équipé d’une cuisine, ce module extérieur a été imaginé pendant la crise comme une alternative aux fast foods, avec un concept très identifiable et une mascotte. Ses fondateurs voulaient aussi que « l’emporté » ne soit pas un fardeau pour le restaurant, et qu’une distinction bien nette soit faite entre l’expérience sur place et la VAE.

L’offre a été adaptée en portion et en prix, mais conserve la qualité, la générosité et le côté fait maison avec des ingrédients locaux et premium. Le goût et le rapport qualité/prix sont au cœur de ce concept, qui proposera prochainement ses produits via les opérateurs de la livraison. Si les bons résultats se maintiennent, le concept pourrait être dupliqué près d’autres brasseries La Mangoune, et proposé à d’autres restaurateurs, en franchise ou en conseil. 

Krioya

à Lyon, la street food péruvienne sublimée

Cantine dédiée à la street food péruvienne et toute sa diversité, Krioya propose des plats authentiques et d’autres plus originaux, avec une touche de fusion issue des expériences de la cheffe. Au menu notamment, une gamme de Ceviches de la mer, de Chifa woks, de Salades et de Tapas péruviens, avec des variantes végétariennes et/ou sans gluten. Maïs, citron vert, gingembre, avocat, quinoa et piments sont à l’honneur chez Krioya, qui a pour best-seller le Ceviche nikkei (thon cru mariné, leche de tigre nippon, 15 €) et l’assiette Piqueos de 5 tapas péruviens (18 € pour 2).

Desserts et vins péruviens et Pisco sour sont aussi à déguster dans cet établissement au cadre unique et coloré. L’ambiance y est chaleureuse, avec un fond musical dépaysant. La clientèle est plus jeune et festive en soirée, et des événements permettent d’animer les lieux. Une 2e unité est déjà prévue à Lyon, avant un potentiel lancement en franchise.

Shake Eat Œuf

à Bordeaux, l’œuf décliné et conceptualisé

Pour 10,50 € ou 15,90 € avec viande ou poisson, ce concept permet de composer son assiette, en cochant des ingrédients sur une fiche : œufs au choix (pochés, brouillés…), légumes, toppings, sauce, mouillettes et complément protéiné. Préparés dans une cuisine ouverte, avec un procédé spécifique, les plats sont servis en moins de 3 min. Des recettes originales sont suggérées par l’enseigne, qui s’inscrit dans la mouvance healthy et se veut écoresponsable : mouillettes d’un fournisseur local, 95 % d’œufs régionaux, contenants biodégradables, fontaine à eau...

L’œuf s’impose aussi dans le logo et le cadre, épuré mais unique, entre chaises ovales, boîtes à œufs sur les tables et vaisselle ovoïde. Le côté ludique séduit beaucoup les étudiants et les enfants. Avec déjà un labo de production et 2 ouvertures prévues en 2023, Shake Eat Œuf pourrait devenir une franchise nationale... voire internationale. 

Totalement Gaufré

à Paris, des gaufres novatrices et mobiles

Avec 3 triporteurs à date, ce concept propose 16 recettes de gaufres en forme tubulaire, façon churros. Cuits dans une machine conçue pour l’enseigne, ces « gaufrés » imaginés avec des chefs sont proposés en 12 versions sucrées... et 4 salées ! Évolutive, la carte a récemment intégré une recette au CBD. Avec une base en forme de mix pour éviter la perte et des garnitures pouvant être congelées, le concept réalise 80 % de marge et son personnel n’a pas besoin d’être qualifié.

L’aspect mobile permet de proposer les produits dans tout Paris et au-delà, mais aussi dans des parcs d’attractions et sur des événements, avec des déclinaisons en petites bouchées. La livraison a aussi été lancée avec les agrégateurs. Des corners ou snacks plus classiques pourraient voir le jour, avec déjà des pistes pour des centres commerciaux à Paris, Lyon et Marseille.

Yo’ Mac&Cheese

à Paris 20e, un twist premium à la française

Yo’ Mac&Cheese marie un produit de la street food américaine à la gastronomie française dans un univers hip-hop. Cette enseigne mono-produit, première en son genre, réinvente et décline les fameux Macaroni au fromage : la béchamel laisse place à une réduction de crème infusée aux herbes, des fromages français AOP garnissent les plats (Tomme de Savoie, Brie de Meaux …), et des ingrédients bien choisis les complètent (champignons, noisettes, courgettes, poire...).

9 recettes sont proposées, dont une nouvelle chaque mois, mais les clients peuvent aussi composer leur propre mac & cheese, avec notamment de la viande. Le concept se veut écoresponsable, avec des meubles chinés et customisés, et des produits recyclés et recyclables/compostables. Chaque mois, un nouvel artiste expose ses œuvres et recustomise l’un des meubles, ensuite vendu au profit d’une association. Un déploiement du concept est déjà envisagé, porté par sa notoriété grandissante sur les réseaux sociaux.

ZAPIE

à Montpellier, la street food polonaise revisitée

Ce concept revisite des produits de la street food polonaise, avec un positionnement bio. Son Zap est un pain spécial gratiné de 20 ou 40 cm avec des champignons, des oignons et du fromage, sur lequel sont ajoutées des garnitures comme du chorizo, du saumon fumé ou de la mozzarella. Une dizaine de tartines sont disponibles de 4,50 € à 8,90 €, ou de 6,50 € à 9,90 € en formule.

L’établissement propose aussi les Pierogis, des raviolis polonais eux aussi twistés, et une sélection de desserts comme le Placek Z Rabarbarem à la rhubarbe. Soigné, le décor est très polonais, avec beaucoup de rouge et blanc, des lambris de pin et des photos du pays. La carte de fidélité imite même les tickets de rationnement de l’époque soviétique. Tout cela séduit une large clientèle, dont les jeunes et les femmes, en plus des ressortissants polonais. Une 2e adresse est envisagée à Montpellier, et des projets concernent Paris et Bordeaux.

REVOIR LA REMISE DE PRIX 2022